Gawad Kalinga : des synergies à créer en France ? Livre à paraître
Testimony of Thibaut Cantet, Sciences Po student, after his internship at GK Enchanted Farm
24 octobre 2018
Afficher tous

Gawad Kalinga : des synergies à créer en France ? Livre à paraître

A paraître ! Les citoyens acteurs créateurs ; comment ils créent des liens, des activités, des emplois

Le livre de Georges Dhers* sortira début 2019 et une souscription sera lancée fin 2018 pour négocier avec l’éditeur un prix de vente grand public qui permette l’accès au plus grand nombre, surtout aux jeunes (étudiants, porteurs de projets) et aux plus démunis qui veulent se former aux nouveaux outils du développement des personnes et des territoires. Vous pouvez faire partie des souscripteurs : faites-vous connaître dès maintenant à christine.bisch@gk-europe.com !

La montée en puissance des citoyens acteurs créateurs fait partie des tendances lourdes reconnues partout dans le monde. Des citoyens courageux ne veulent plus subir la détérioration de leurs conditions de vie, ils veulent donner plus de sens et de cohérence à leur vie, ils veulent aussi vivre des relations plus empathiques et coopératives. Avec une détermination irréversible, ils entraînent les autres et vont changer le monde. On y croit !

Aujourd’hui, chacun sait qu’il y a urgence vitale ! La question se pose alors : comment accélérer la métamorphose et donc comment augmenter le pouvoir d’agir des « change makers » ?

Ce livre apporte quelques éléments de réponse qui passent essentiellement par la création et l’animation de dispositifs d’intermédiation créative : ceux-ci permettent, via des cercles de parole, de faciliter le repérage réciproque des affinités entre les personnes (motivation, valeurs, projets, rêves) mais aussi de leurs complémentarités (profils, compétences, moyens) et de les valoriser.

Sur la base des liens repérés, des groupes-projets peuvent alors émerger ; ceux-ci portent avec eux un puissant potentiel d’entraide, de créativité, de co-construction ; chacun peut se développer tout en participant au développement de l’autre ; la capacité de co-création est décuplée : habitations, jardins partagés, circuits courts, coopératives, entreprises innovantes, activités de services aux personnes… et donc emplois peuvent être ainsi créés.

Des valeurs fortes, une vision partagée et des animateurs attentifs compétents sont bien sûr des facteurs qui facilitent cette métamorphose. Ainsi Gawad Kalinga aux Philippines, les républiques villageoises sur le modèle gandhien au Sri Lanka, l’innovation jugaad en Inde, les réseaux de coopératives au Brésil, Territoires Zéro Chômeurs de Longue Durée et d’autres initiatives en France illustrent bien ce processus d’empowerment citoyen. Le monde sera sauvé par des petits groupes qui s’organisent en réseau maillé, selon les penseurs de la post-modernité Bauwens, Rifkin, Radjou, Maffesoli, Naess, Giorgini, de Vulpian, de Foucauld…

L’apport original du livre consiste à montrer comment de tels dispositifs réussissent : comment on les anime, quels processus de communication interpersonnelle et de groupe sont mis en œuvre et comment de nouvelles dynamiques de créativité collective territoriale peuvent en émerger. Dans les groupes-projets d’habitants qui reprennent en main leur vie et leur qualité de vie, on a sans doute les ferments de la résilience des territoires (même des plus vulnérables) et les personnes accèdent à leur dignité d’acteurs-créateurs dans la durée.

L’expérience Gawad Kalinga est largement valorisée dans cet ouvrage et l’auteur souhaite que d’autres ouvrages soient publiés en français, notamment pour diffuser le souffle créateur qui passe à travers les écrits de Tony Meloto et les valeurs qu’a su incarner cet homme hors du commun.

Des formations vont être organisées en 2019 dans le cadre d’un Diplôme universitaire de formation continue avec l’université Toulouse 1 Capitole (Sciences humaines et sociales) pour former au nouveau métier d’animateur-facilitateur du développement des personnes et des territoires.  Espérons que les nombreux étudiants et travailleurs qui suivront ces formations repartiront ensuite dans leur territoire ou pays d’origine avec l’énergie et les savoir-faire liés aux motivations et compétences développées.

*Georges Dhers est animateur de groupes de travail au Pacte Civique, chercheur et acteur dans le domaine du développement local solidaire et de l’empowerment citoyen. Lire dans un article précédent des extraits de son livre et du mémoire de Sciences politiques d’Anne-Sophie Roux sur La démocratie à l’ère de l’Anthropocène : Gawad Kalinga, un mouvement citoyen participatif en milieu vulnérable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *